Oeuvres

     Durant son court vicaraiat à la Paroisse Sainte Colette de Gand, sa préocupation première sera celle des enfants, des pauvres et des mourants. Il y a consacré une attention particulière à la catéchèse et aux associations eucharistiques. C'est là aussi, qu'il fut très préocupé par la déchristianisation croissante de la société.

     Pour des raisons de santé, il est transféré en milieu rural comme recteur, de 1818 à 1922, des Soeurs de Saint Vincent de Paul à Moerzeke. Il y passa quatre années d'études et de contemplation dont la moitié de son temps sur son lit, pour cause de mauvaise santé.

     Il commença à écrire sur les problèmes touchant la Flandre : le Marxisme, la laïcité et le matérialisme.

     Il a écrit 10 oeuvres courtes,  284 articles et des milliers de lettres.

     Il a mobilisé tous les éducateurs pour une nouvelle évangélisation des campagnes dont le point de dépard et l'objectif était l'Eucharistie.

     Au cours de cette période, il a perfectionné ses methodes prospectives apostoliques, fait la promotion d'une association sacerdotale, de la catéchèse, de l'éducation dans la foi à travers une campagne eucharistique, du renouveau liturgique, l'apostolat des laïcs et du mouvement social flamand.

     Sa maison était devenue un lieu de recueillement et d'encouragement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site